Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume
Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume

Pourquoi les actes de langage sont-ils importants en thérapie?

Par Sylvie Verdière

Psychologue Clinicienne

Bois-Guillaume

Introduction

Parler, ce n'est pas seulement décrire le monde; c'est aussi agir, accomplir des actions, agir sur autrui, décrire des états psychologiques.

Ainsi, l'énoncé (ce qui est dit) et l'énonciation (l'acte de dire) prennent sens en fonction du contexte.

La pragmatique est une branche de la linguistique qui s'intéresse aux éléments du langage dont la signification ne peut être comprise qu'en connaissant le contexte de leur emploi. Les concepts clés sont les notions d'"acte" et de "contexte". En effet, la pragmatique s'interroge sur l'influence argumentative que la parole prétend posséder, et rend le statut du sujet prégnant. Francis Jacques décrit la pragmatique comme "abordant le langage comme un phénomène à la fois discursif, communicatif et social. Elle met en lumière les stratégies "a priori" qui régissent toute controverse, toute discussion ou tout dialogue." Elle concerne, d'après lui, l'ensemble des conditions de possibilités du discours.

Le rôle de la pragmatique dans la relation clinique

Dans la relation clinique, le rôle de la pragmatique sera de mettre à jour, identifier les processus interactifs entre le thérapeute et le patient qui agissent en boucle rétroactive selon l'ensemble intersubjectif de signes propres à la relation. Ces différents signes vont transparaître, consciemment ou non, par le biais de différents niveaux du langage (référentiel, modal et acte), et par différents canaux que sont le verbal, le para-verbal et le non verbal. 

Ainsi, par le registre référentiel, les interlocuteurs décriront les choses; par le registre modal, ils feront "entendre" leur état, et ils agiront en vue d'accomplir des modifications sur leur interlocuteur.

Par le para-verbal qui concerne surtout l'intonation, ils feront "entendre" leur état affectif. Et parfois, sans même le savoir, ils communiqueront des informations par le biais du non-verbal grâce à des métaphores, des marques posturales ou encore des ponctuations.

Chaque comportement de l'un aura des effets sur le comportement de l'autre et réciproquement.

La pragmatique envisage donc la relation, la communication comme une relation dynamique mais aussi subjective, et par conséquent selon une conception systémique et non plus linéaire.

Actes de communication et enjeu thérapeutique

L'entretien clinique n'est pas une situation où le thérapeute se contente de prélever des informations sur son patient; l'entretien est une situation où le thérapeute ET le patient co-construisent  du sens.

La relation clinique produit un effet de modification et de construction de la pensée. L'enjeu thérapeutique est en effet d'obtenir un changement de la part du patient en l'amenant à mieux comprendre son système de représentation et son fonctionnement psychique. Pour cela, le thérapeute va solliciter des actes de communication de son patient, "matériel" à partir duquel il va tenter d'établir ou de rétablir des relations logiques ainsi que du sens.

A cette fin, la psychothérapie se fonde sur une théorie générale de la représentation et de la cognition, et leur rapport avec les émotions, les affects. Elle opère dans un cadre spatial, temporel et contractuel qui tend à conférer confiance et rassurance au patient; elle est dynamisée par les interventions du thérapeute (jonction, délestage, etc.) Ces principes actifs sont partagés entre le patient et le psychothérapeute. 

... Guérir les maux par les mots...

Sylvie Verdière

Psychologue Clinicienne Psychothérapeute

A Bois-Guillaume


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.