Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume
Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume

En quoi consiste la restructuration cognitive en TTC? (Thérapies Cognitives et Comportementales)

Introduction

La restructuration cognitive est une des techniques les plus usitées en thérapie cognitive et comportementale. Cette technique comporte trois grandes étapes:

  • l'observation des pensées automatiques et des postulats de base
  • l'évaluation
  • la modification des schémas cognitifs

Voyons en quoi consistent ces différentes étapes...

L'observation

L'observation peut se faire par le biais de diverses techniques:

  • l'interrogation directe (par questions inductives, mise en évidence des émotions,  des cognitions (pensées) suscitées dans certaines situations)
  • "découverte guidée" par induction: aider le patient à suivre ses pensées en faisant le récit d'une situation ayant suscité une forte émotion
  • jeux de rôle suscitant des réactions émotionnelles (le patient livre à haute voix ses pensées)
  • auto-enregistrement des cognitions dysfonctionnelles
  • recherche des thèmes communs aux pensées automatiques
  • recherche de scénarios répétitifs (de rejet, d'échec, etc.)
  • technique de la "flèche descendante": aider le patient à suivre l'enchainement de ses pensées automatiques avec des questions comme "si c'était vrai, qu'est-ce que cela voudrait dire pour vous?" Cela va dans le sens des pensées automatiques au lieu de chercher à les contredire, et ce, jusqu'à la mise en évidence des postulats silencieux.

L'évaluation

Quand les pensées dysfonctionnelles ont été identifiées, on aide le patient à prendre de la distance par rapport à son activité cognitive anormale. Les moyens utilisés sont:

  • le questionnement des pensées (ou "interrogation sur l'évidence"): les pensées automatiques sont confrontées à la réalité ainsi donc, que leur adéquation/non adéquation. Les biais cognitifs sont alors mis en évidence.
  • l'interrogation sur les conséquences de la cognition/pensée, le tout évalué en pourcentages; on liste les avantages et les inconvénients. Le but est de faire prendre conscience au patient des limites imposées par sa pensée et de rechercher des pensées alternatives, "d'ouvrir" le mode de penser.
  • réattribution des responsabilités afin d'assouplir le style attributif dépressogène; on recherche l'événement déclenchant, les différents facteurs qui le maintiennent afin de réduire l'auto-dépréciation.

La modification des schémas cognitifs

Si ces différentes techniques n'ont pas réussi à assouplir le mode de penser du patient, le thérapeute tente alors une modification comportementale par le biais de techniques d'auto-exposition aux "épreuves de la réalité" ( le patient transgresse un postulat de base -ex: si je dis non, mon ami va se fâcher" et constate les conséquences effectives par rapport aux conséquences attendues) ou encore des techniques d'affirmation de Soi dans le but d'augmenter les capacités de relations interpersonnelles. 

 

Sylvie Verdière

Psychologue Clinicienne

Bois-Guillaume

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.