Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume
Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume

Un exemple de thérapie familiale - Partie 1

Par Sylvie Verdière

Psychologue Clinicienne

Bois-Guillaume

La thérapie familiale est née de différents courants de pensée développés indépendamment les uns des autres.

Elle repose principalement sur les concepts systémiques s'articulant autour de la théorie générale des systèmes de Von Bertalanffy, l'épistémologie cybernétique et les théories de la communication.

On distingue différentes approches cliniques qui, se basant sur ces concepts et tout en les utilisant d'une manière qui leur est propre, ont pour dénominateur commun le soulagement de la famille en souffrance.

Parmi ces approches, l'approche structurale, telle qu'elle a été développée par S. Minuchin, présente des éléments essentiels. Quels sont-ils?

Les points essentiels de l'approche structurale en thérapie familiale

Chef de file de l'école structuraliste, Minuchin a exposé les premières thérapies structurales après qu'il se soit occupé d'adolescents délinquants et de jeunes des ghettos, rencontrés avec leur famille, et ait ainsi développé une vision empirique progressivement structurée.

Son approche est basée sur la réalité présente, immédiate, afin de résoudre les problèmes posés dans leur contexte, et prend en considération la structure de la famille. Cette théorie fait apparaître les trois éléments essentiels suivants:

1/ Les frontières entre les générations

2/ L'alignement (coalition, alliance, etc.)

3/ Le pouvoir (influence relative de chaque membre sur le reste du système)

La prise en compte de ces trois points cruciaux doit aider et permettre la restructuration de la famille.

 

 

Mais d'après Minuchin, la condition préalable à toute tentative de restructuration est le processus d'affiliation ou "joining", selon lequel le thérapeute doit, avant tout, entrer dans la culture familiale (par exemple en adoptant le même langage que celui des différents membres de la famille.)

Après avoir établi un contact chaleureux avec chacun des membres de la famille, le thérapeute doit sonder la structure familiale et identifier les zones d'adaptation et de changements potentiels. Ceci implique une zone dysfonctionnelle délimitée, un objectif thérapeutique et des mesures permettant d'atteindre ce but. 

Le thérapeute essaie également de créer une situation nouvelle dans le système familial; il peut ainsi induire une "crise", souvent vecteur de changement, comme le repas d'anorexiques par exemple.

En général, il ne se fixe qu'un seul but à la fois.

D'après Minuchin, il existerait au moins 7 catégories d'opération de restructuration.

C'est ce que nous verrons dans la Partie 2 de cet article... Je vous donne donc rendez-vous dans deux semaines!

Sylvie Verdière

Psychologue Clinicienne

Bois-Guillaume


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.