Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume
Sylvie Verdière
Psychologue Clinicienne Psychothérapeute à Bois-Guillaume

C'est quoi, l'estime de Soi ?

Ma catégorie 1

Par Sylvie Verdière- Psychologue Clinicienne

Extrait du Mémoire de Recherche de Master 1 en Psychologie Clinique et Pathologique

  "Le syndrome spécifique de la femme conjointe expatriée: registre de la perte et estime de soi"

 Soutenu par Sylvie  Verdière                                                        

sylvie-verdiere-psychologue-clinicienne-bois-guillaume-psychologie

 

Sylvie Verdière

Psychologue Clinicienne 

A  BOIS-GUILLAUME

07 86 47 35 69

L'Estime de soi

L'estime de Soi est encore, pour les chercheurs en psychologie, un vaste chantier d'où n'émerge aucune théorie globale. Les approches sont multiples et foisonnantes, et s'y repérer n'est pas facile (pas moins de 24 900 OOO mentions sur Internet à la date du 21 octobre 2018!)

L'estime de Soi selon les psychiatres Christophe André et François Lelord

  Les psychiatres C. André et F. Lelord  font remarquer qu'en France,  le terme d'"amour-propre" a longtemps été préféré à celui d'estime de soi, "témoignant ainsi d'une vision plus affective, voire ombrageuse, du rapport à soi."  Mais le terme d'estime de soi a maintenant largement pris la place et les deux auteurs le définissent comme un "regard-jugement que l'on porte sur soi" et qui "est vital à notre équilibre psychologique."  (ANDRE C. & LELORD F. (1998). L'Estime de soi. Odile Jacob, Paris, pp. 11-12.) 

Cette définition postule que l'estime de soi se comprend donc comme un regard global sur soi-même alors que d'autres chercheurs pensent que l'estime de soi est en fait l'addition de plusieurs estimes de soi, spécifiques à différents domaines, qui peuvent fonctionner de manière relativement indépendante les unes des autres (par exemple, une bonne estime de soi dans le domaine professionnel et une moins bonne en matière de vie sentimentale).  Selon les psychiatres André et Lelord, les trois "piliers" de l'estime de soi sont la confiance en soi, la vision de soi et l'amour de soi qui constituent des composantes interactives.(ANDRE C. & LELORD F., (op. cit.), p. 14- 22). L'amour de soi serait l'élément le plus important, le "socle" de l'estime de soi, "son constituant le plus profond et le plus intime" et serait forgé à partir de "nourritures affectives", selon l'expression de Boris Cyrulnik, prodiguées durant l'enfance. (CYRULNIK B. (1993). Les nourritures affectives. Odile Jacob, Paris)

L'estime de Soi selon le Grand Dictionnaire de Psychologie

Le Grand Dictionnaire de la Psychologie, quant à lui, définit l'estime de soi comme "valeur personnelle, compétence, qu'un individu associe à son image de soi" et spécifie:  "l'estime de soi peut être fondée sur le choix par le sujet de normes extérieures dont il constate qu'il est capable ou non des les atteindre. Elle peut aussi découler de la comparaison entre plusieurs images de soi coexistant chez le même sujet; le moi actuel d'une part et, d'autre part, le moi idéal, le moi-qui-devrait-être, l'image de lui que le sujet suppose chez certaines personnes qui le connaissent." (BLOCH H. et al. (1992). Grand Dictionnaire de la Psychologie. Larousse, Paris, p.284.)

L'estime de soi selon Coopersmith

Il me paraît également indispensable de citer la définition faite par le Manuel de l'Inventaire d'Estime de Soi de S. Coopersmith (1967) puisque je l'utilise régulièrement dans mon cabinet de psychologue comme instrument de mesure"L'estime de soi se définit comme un ensemble d'attitudes et d'opinions que les individus mettent en jeu dans leurs rapports avec le monde extérieur /.../ l'estime de soi recouvre une disposition mentale qui prépare l'individu à réagir selon ses attentes de succès, son acceptation et sa détermination personnelles."

Ainsi, selon Coopersmith, "L'estime de soi est l'expression d'une approbation ou d'une désapprobation portée sur soi-même. Elle indique dans quelle mesure un individu se croit capable, valable, important. C'est une expérience subjective qui se traduit aussi bien verbalement que par des comportements significatifs."  (COOPERSMITH S. (1967). Inventaire d'Estime de Soi.  Traduction et publication: ECPA, Paris, 1984, pp. 5-6). 

 

Les origines du concept de l'estime de soi remontent au 19ème siècle! (voir article "C'est quoi, les origines du concept d'estime de soi?")

 ... Mais le sujet n'a jamais été autant d'actualité!

Sylvie Verdière

Psychologue Clinicienne Psychothérapeute

2015 rue de la Haie

76230 BOIS-GUILLAUME

Tel: 07 86 47 35 69

sylvie-verdiere-psychologue-clinicienne-bois-guillaume-psychologie

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.